image

Je ne sais pas vous, mais moi en tant que lecteur j’ai du mal à avoir une opinion sur un éditeur. Je vois ce qu’est le travail d’un scénariste, d’un dessinateur, d’un coloriste, d’un lettreur aussi, mais je reste un peu dans le flou concernant l’ensemble des responsabilités des éditeurs. Je peux dire qu’ils supervisent, qu’ils coordonnent, mais c’est à peu près tout. Ces dernières semaines par contre, on a réellement pu sentir le changement du côté de chez DC. En effet, en février dernier, on apprenait que Mark Doyle, alors éditeur chez Vertigo, avait été choisi pour remplacer Mike Marts à la tête du « Bat-office », c’est-à-dire qu’il allait chapeauter l’ensemble des séries se déroulant à Gotham City. Et alors que les productions DC se caractérisaient par un graphisme souvent très similaire d’une série à une autre, on a vu apparaître ces dernières semaines une première salve de titres qui, dans leur ton, dans leur ambition, dans leur image, ne ressemblent à rien de ce que la maison a pu sortir ces dernières années. Je veux bien sûr parler de Gotham Academy, dont le 1er chapitre est sorti au début du mois, et de Batgirl #35 la semaine dernière, que sa nouvelle équipe créative a emmené dans une toute nouvelle direction.Lire la suite de

image

La lecture marquante de cette semaine était sans grande surprise Edge of Spider-Verse #2, aka The Spider-Gwen issue, qui confirme tout le bien qu’on pouvait penser du chapitre après avoir vu les premières pages. On notera également la fin de Thor & Loki: The tenth realm, dans la droite lignée des chapitres précédents (c’est-à-dire bof), je suis toujours aussi incapable de critiquer The wicked + The divine alors je brode un peu comme d’hab’, les X-men de Bendis réservent quelques bonnes surprises (j’ai dit quelques) et Sensation Comics feat. WW séduit toujours grâce à sa cohérence.

Et cette rubrique va sans doute encore changer de forme : je vais certainement plus me concentrer sur les débuts de nouvelles séries, les fins d’arcs et les moments marquantes qu’essayer de dire un truc sur chaque chapitre.Lire la suite de

image

Au programme cette semaine :

  • All-new X-Factor #12 ●●●●●
  • Elektra #5 ●●●○○
  • Ms. Marvel #7 ●●●●○ (en fait je pourrais en mettre 5, mais la série est tellement ennuyeuse à être *tout le temps* géniale que je retire un pois histoire de dire)
  • Original Sins #5 ●●●●○
  • Sensation Comics feat. Wonder Woman #2 ●●●●○
  • Teen Titans #2 ●●○○○
  • The wicked + The divine #3 ●●●●○
  • Trees #4 ●●●●○

Lire la suite de

image

Vous avez peut-être noté que ça faisait quelques semaines qu’il n’y avait pas de sorties de la semaine. Deux raisons à cela : (1) beaucoup de boulot pour moi et (2) beaucoup de sorties pas plus enthousiasmantes que ça. Retour sur ce qui m’a marqué ces dernières semaines :

  • Captain Marvel #6
  • Sensation comics feat. Wonder Woman #1
  • She-Hulk #7
  • Spider-Man 2099 #2

Dans les autres sorties récentes, Black Widow #9 me laisse circonspect. Le principe du mini-crossover avec la série Punisher du même auteur est sympa, les deux personnages ont des points communs mais aussi des différences qui rendent leur confrontation potentiellement intéressante, cependant on se rend compte à la lecture que chaque chapitre présente de grosses ellipses qui nécessitent de lire l’autre série pour vraiment comprendre ce qu’il se passe. Le souci c’est que certaines scènes sont présentes à l’identique dans la série du voisin, ce qui donne la même impression de redondance que certains tie-in à Infinity. Bref, à la fois il faut lire les deux, et en même temps ça semble trop. Bizarre. Et j’aimerais bien savoir où Edmondson veut en venir avec cet arc où l’on croise (trop) rapidement tous ces autres héros…

Uncanny X-men et All-new X-men continuent sans surprendre : les deux premiers chapitres consacrés à la lecture des dernières volontés de Charles Xavier sont magnifiques parce que Kris Anka, par contre là encore il faut se contenter de miettes d’intrigue (la révélation de la fin du 2e chapitre n’en est pas vraiment une étant donnée la généalogie d’un certain ennemi rencontré peu de temps avant…). Sara Pichelli nous en met plein les yeux du côté des jeunes X-men et fait plus que nous consoler temporairement de la perte de Stuart Immonen, niveau intrigue “faut voir comment ça va évoluer”.

Quant à Cyclops #3, il révèle un Corsair extrêmement humain par ses failles et explique aux vieux lecteurs pourquoi il n’est pas mort, et – drame de ma vie – c’est le dernier chapitre dessiné par Russell Dauterman :’(Lire la suite de