Le 25 mai 2016 sortait le premier chapitre de Captain America: Steve Rogers, avec une révélation de taille : en fait, Steve Rogers appartient à l’HYDRA, une organisation cristallisant tout ce contre quoi il se battait depuis le début.

Un flash-back laisse penser que c’est en réalité le cas depuis toujours et, dès la sortie du chapitre, le scénariste Nick Spencer balayait les interprétations les plus évidentes dans une interview :

Ce n’est ni un clone, ni un imposteur, ni du contrôle mental, ni quelqu’un d’autre agissant par l’intermédiaire de Steve. Il s’agit vraiment de Steve Rogers, Captain America lui-même.

Sans surprise, cette révélation a créé une immense controverse, avec des réactions pas toujours très bien informées des deux côtés. Défrichons un peu.Lire la suite de