Sorties comics VO du 23/04/14

image

Encore une petite semaine assez calme avant l’avalanche du début du mois prochain (hahaha quasiment toutes les séries que je suis sortent la même semaine >.>)

  • Elektra #1
  • Original Sin #0

Elektra #1

Parmi les nouvelles séries Marvel mettant en scène un personnage principal féminin annoncées il y a quelques mois, Elektra est la dernière à se dévoiler. J’avoue qu’au début, c’était sans doute le titre que j’attendais le moins, derrière Black Widow, Ms. Marvel et She-Hulk. Créée par Frank Miller il y a un peu plus de 30 ans dans la série Daredevil, on sait en définitive assez peu de choses sur Elektra, à part que c’est une tueuse aussi efficace que peu loquace. Comme elle y fait allusion au début du chapitre, elle a toujours été la ___ de quelqu’un. L’ennemie de, l’amante de, l’indice d’une invasion Skrull imminente quand son faux cadavre se révéla être celui d’un extra-terrestre métamorphe… Mais rarement l’héroïne de. Difficile donc de s’enthousiasmer pour un personnage aussi opaque.

image

Et puis au fur et à mesure que Marvel dévoilait des recherches, des couvertures et enfin des planches signées Mike Del Mundo, l’excitation montait à chaque fois d’un cran. Tout simplement, c’était trop beau.

Mais… Attendez deux secondes : un scénario signé W. Haden Blackman, des compositions rappelant celles de J.H. Williams III, une héroïne qui ne respire pas la joie de vivre… Est-ce que tout ça ne ressemblerait pas un peu trop à Batwoman, des mêmes auteurs ? Eh bien non. Del Mundo, déjà remarqué pour ses couvertures très originales sur X-Men Legacy, nous offre en effet des pages au découpage très créatif, mais la comparaison avec Mr. Williams III s’arrête là. Passé les trois premières pages, où Elektra passe en revue les différents rôles qu’elle a tenus avant de s’arrêter sur le seul qui la définit vraiment, on est plongé dans un monde un peu étrange, à la fois connu et déstabilisant. Un assassin qui va voir un de ses contacts pour y dégoter un contrat et se voir présenté sa prochaine cible, on a déjà vu ça des tas de fois. Par contre, une gravure de mode des années 20 qui se fait appeler la matchmaker, qui parle en rose dans ses bulles et qui sort un livre de ses étagères dont la couverture affiche le nom de la cible en belles lettres stylisées, déjà moins.

image

Tout au long du chapitre, l’intrigue mélange des histoires d’assassins assez sanglantes à des images plutôt oniriques et des couleurs infiniment douces, ce qui impose un ton assez particulier, en tout cas très personnel. La spécialité de l’ennemi d’Elektra dans ce premier arc est d’ailleurs à l’image de cette ambiance : aussi gore qu’imaginative.

Bref, je suis très curieux de savoir où l’histoire va nous amener (et puis l’intrigue peut, comme le formule Chris Sims sur ComicsAlliance, se résumer à : un assassin chercher à assassiner un assassin qui assassine des assassins – personnellement je trouve ça très rigolo).

Original Sin #0

image

Original Sin est le prochain gros événement Marvel, qui commence le mois prochain et s’ouvre par le meurtre de Uatu le gardien, dont le cadavre énucléé est retrouvé sur la Lune. Plusieurs héros vont mener l’enquête, et certains se verront confrontés à de graves erreurs passées, des péchés originels (et l’univers Marvel sera changé à jamais, tout ça, tout ça).

“Original Sin” has quite a few characters that usually might not headline a major Marvel event, and Aaron said it’s as a result of two investigations going on in the series. One investigation has to do with the homicide detective squad headed up by Captain America, while the other is more of a clandestine investigation led by Black Panther, Moon Knight, Emma Frost and more – and they discover this isn’t the first time the Watcher’s murderer has killed.

Source : CBR. D’habitude les gros events ne m’intéressent pas vraiment, je préfère suivre les aventures des seconds couteaux qui vivent leur vie pépère dans leur coin sans être régulièrement interrompus par tel ou tel événement d’envergure, mais il y aura Emma Frost ! Et Moon Knight ! Et une série parallèle appelée Original SinS (c’est tellement clair) avec des Young Avengers dessinés par Ramon Villalobos ! (au style radicalement opposé à celui des précédents dessinateurs – je me ris déjà du drama). Commençons donc par le commencement, avec ce chapitre #0 (sur 8) d’Original Sin-sans-s-à-la-fin qui nous présente ce fameux Uatu à travers les yeux du jeune Nova.

image

Tout le monde sait que Uatu observe, mais visiblement personne n’a été lui poser la question du pourquoi. Sam Alexander, qui a récemment repris le casque de Nova, s’en va donc l’interroger. Le but de ce chapitre est rapidement clair : il s’agit de nous présenter le Gardien avant qu’il ne meure, afin de comprendre quel est son but, son histoire et, bien évidemment, le péché originel qui le tourmente.

Soyons honnête, le jeune personnage un peu ingénu qui va poser plein de questions et faire en sorte que le lecteur apprenne tout ce qu’il y a à savoir par ce biais est un cliché usé jusqu’à la corde. Mais Sam attire suffisamment la sympathie pour qu’on ne s’en formalise pas et qu’on se laisse tranquillement porter par l’histoire. Côté visuels, c’est Jim Cheung (aidé de Paco Medina) qui ouvre le bal, tout comme il avait dessiné le premier chapitre d’Infinity, le précédent gros event Marvel. En voyant ses planches, on comprend tout de suite pourquoi l’éditeur fait appel à lui : ses compositions aussi claires qu’esthétiques, associées aux couleurs éclatantes de Justin Ponsor, en mettent plein la vue et sont parfaites pour attirer le lecteur. La suite dans deux semaines avec la parution du chapitre #1 !

Laisser un commentaire