Sorties comics VO du 19/03/14

image

Une toute petite fournée cette semaine, avec juste Ms. Marvel #2, Uncanny X-men #19 et The superior foes of Spider-Man #10. Comme annoncé précédemment, je ne parlerai du dernier qu’à la sortie du 1er TPB.

Ms. Marvel #1 et #2

image

Ms. Marvel est une si ce n’est LA série qui a le plus fait parler d’elle dès son annonce officielle, car elle met en scène une jeune musulmane d’origine pakistanaise, reprenant le nom de code popularisé par Carol Danvers (qui se fait à présent appeler Captain Marvel). Les commentaires ont fusé de part et d’autres : certains se sont réjouis d’enfin voir une héroïne musulmane avoir un titre à son nom, qui plus est écrit par une scénariste convertie à l’Islam et une éditrice musulmane elle aussi (cette religion n’est sans doute pas à la mieux considérée de l’autre côté de l’Atlantique). D’autres se sont vautrés dans le racisme et la misogynie et ont commencé à prévoir au bout de combien de chapitres la série s’arrêterait, ce qui est le nouveau “j’ai rien à dire mais je veux commenter quand même” en matière de comics.

A sa sortie, le premier chapitre s’est hissé en tête des ventes de comics numériques et a, semble-t-il, mis tout le monde d’accord sur les qualités du titre. Et c’est vrai qu’il y a de quoi : il est facile de ressentir de l’empathie pour cette jeune fille qui aimerait bien être un peu plus comme ses amis, un peu plus comme son héroïne Carol Danvers tout en ne reniant pas ses origines. Et une bombe terrigène va lui offrir justement ce qu’elle souhaite : pouvoir changer de forme, de taille, en un mot d’apparence à volonté. Mais comment choisir quelle forme prendre quand on n’assume pas qui on est, et qu’on ne sait même pas vraiment qui on voudrait être ?

image

Comme plusieurs autres avant lui, le titre entremêle habilement la découverte de super-pouvoirs et les questionnements adolescents. Là où le premier chapitre nous présentait le contexte, entre une famille traditionaliste et des amis qui ne pensent pas à mal… mais peuvent être vraiment désagréables sans s’en rendre compte, le second se concentre sur la découverte des nouveaux pouvoirs de l’héroïne. Un peu moins renversant que le premier car plus introspectif, avec une héroïne qui n’a même plus le contrôle de son corps et réalise brutalement que la réalité est bien différente des fanfictions qu’elle écrit sur les Avengers. Il nous rend quand même curieux de savoir comment Kamala va trouver sa place avec ses nouvelles capacités (sans oublier le principal : revêtir un costume designé par Jamie McKelvie !).

Oh et je vous ai parlé des dessins ? Je n’avais pas gardé un très bon souvenir du style d’Adrian Alphona dans Runaways mais je me rends à présent compte que c’était dû à la colorisation très numérique qui le rendait plutôt froid, pointu, là où celle de Ian Herring dans Ms. Marvel donne des planches toutes douces et qui me rappellent beaucoup plus les films de Sylvain Chomet que, mettons, le dernier titre avec Jim Lee.

Uncanny X-men #19.NOW

image

Le .NOW porte peut-être à confusion, alors laissez-moi vous expliquer le principe, vous allez voir c’est très simple. Un chapitre .NOW est marqué d’un gros #1 en haut à droite sur la couverture, comme les vrais premiers chapitres, pour dire aux lecteurs “même si vous n’avez pas lu les chapitres précédents, vous pouvez commencer là. Maintenant. NOW.” Voilà, c’est tout. Même si vous n’y connaissez rien, vous pouvez prendre le train en marche à partir de ce numéro.

Normalement.

En vérité je ne vois pas ce qui justifie ce #1 tellement on débarque en plein milieu des événements précédents. L’un des étudiants de Cyclope qui s’est fait virer de l’équipe après avoir sciemment mis ses collègues en danger se retrouve dans les griffes du S.H.I.E.L.D. avec une Maria Hill qui n’a pas l’air moins manipulatrice que le leader terroriste qu’elle prétend combattre ; Mystique explique ses plans quant à Dazzler et Madripoor ; enfin, l’équipe de Cyclope est visiblement tombée dans un piège et Eva sent qu’il faut qu’elle se confie sur sa disparition mystérieuse durant leur précédente mission… C’est peut-être moi qui sous-estime la capacité des nouveaux lecteurs à intégrer qu’ils ne sauront pas tout tout de suite, mais personnellement je trouve ça plutôt tendu comme point d’entrée.

image

Sinon, comme souvent dans la série, on avance de 3 pas de fourmis dans différentes directions, la toute fin étant là pour nous donner envie de connaître la suite. Notons d’ailleurs que Cyclope déclare la guerre au S.H.I.E.L.D, ce que je pensais être le cas depuis quelque temps mais en fait non. Le .NOW complètement mensonger de la couverture serait-il là pour nous indiquer qu’après 18 chapitres sympathiques mais qui ne donnaient jamais l’impression que l’auteur suivait une direction précise, il a enfin décidé de démarrer réellement son intrigue ?

Laisser un commentaire