Sorties comics VO du 16/04/14

image

Fiou ! Je respire un peu cette semaine avec uniquement deux séries qui m’intéressent :

  • Ms. Marvel #3
  • Uncanny X-men #20

Ms. Marvel #3

Kamala découvre que le sauvetage héroïque qu’elle a opéré la nuit dernière fait la une des actualités et commence à paniquer un peu tout en étant également très excitée des nouvelles possibilités qui s’offrent à elle. En résumé : elle a un peu du mal à savoir où elle en est et c’est bien compréhensible.

G. Willow Wilson continue de nous raconter les aventures de sa toute jeune héroïne sur un ton très introspectif. Attention, ici ce n’est pas du tout synonyme de mélancolie, c’est même plutôt amusant de voir Kamala tenter de trouver des réponses à ses questions de façon très geek, en commençant par interroger Google. En effet, elle ne peut pas vraiment se confier à ses proches et la religion ne va sans doute pas lui être d’un grand secours vu la façon dont sont traitées les femmes à la mosquée locale. Personnellement, ayant été élevé dans un milieu plutôt chrétien, et étant plutôt perplexe quant à la capacité de l’Église aujourd’hui à guider ses fidèles vers autre chose qu’une grosse marche arrière, j’apprécie de lire le ressenti d’une musulmane face à certains dogmes d’une religion à laquelle G. Willow Wilson s’est convertie, surtout quand elle est souvent associée au terrorisme et à l’extrémisme dans nos sociétés occidentales.

image

Autrement, je n’ai pas le souvenir d’avoir lu beaucoup d’histoires où l’auteur passait autant de temps à analyser la découverte de ses pouvoirs par son personnage principal et la façon dont ils pouvaient bouleverser sa vie. Ceci dit, pouvoir changer complètement d’apparence est peut-être beaucoup plus déstabilisant que bien d’autres pouvoirs, surtout à l’adolescence.

La métaphore du “au secours, mon corps change, qu’est-ce que je fais ?!” n’est d’ailleurs jamais très loin, ce qui donne un niveau de lecture supplémentaire à l’intrigue. Ou comment devenir soi-même commence souvent par utiliser les identités de personn(ag)es connu(e)s avant de pouvoir enfin assumer la sienne…

Enfin, visuellement c’est toujours un plaisir de se plonger dans les ambiances toutes douces que créent Adrian Alphona et le coloriste Ian Herring : le texte, l’intrigue et l’image se rejoignent pour créer une héroïne adorable évoluant dans un univers tout aussi charmant.

Uncanny X-men #20

image

Huhu le contenu des SMS.

On n’y croyait plus mais l’intrigue avance enfin ! (je sais, c’est fou.) Comme ça fait quelque temps que j’exprime ma déception face aux séries mutantes de Bendis, on serait peut-être tenté de me demander : “mais pourquoi tu t’embêtes à les lire ?” Pour Uncanny X-men, la réponse tient principalement en deux mots : “Emma” et “Frost”. C’est clairement mon personnage préféré dans l’univers Marvel, et j’ai envie de savoir ce qui lui arrive dans la seule série où elle apparaît régulièrement. Deuxième raison : l’auteur a quand même réalisé d’excellentes séries par le passé, et Chris Bachalo n’est pas le plus mauvais dessinateur qui soit. Normalement, à un moment la somme des deux est quand même censée donner un bon résultat. Et ça a déjà été le cas, mais plutôt sur quelques chapitres isolés. A ce propos, faisons un petit retour sur l’intrigue des 10 derniers chapitres parus :

  • chapitres #10 et #11 : ça y est, les nouveaux personnages sont à peu près présentés et on rentre dans le vif du sujet. Lorsque Cyclops et sa troupe de mutants se montrent en dehors de leur école, des sentinelles d’un nouveau genre débarquent immédiatement pour tenter de les tuer et mettent en danger la population alentours.
  • chapitres #12 et #13 : cette intrigue est laissée en suspens le temps du crossover Battle of the atom.
  • chapitre #14 : Emma s’improvise à nouveau enseignante et fait réaliser à Benjamin toute la subtilité de ses pouvoirs (qui jusqu’ici se résumaient à “je peux copier l’apparence d’une personne proche de moi”)(autrement dit à “rien d’utile, d’ailleurs je fais papier-peint dans la série depuis le début”). Emmaaaaa <3
  • chapitre #15 : les filles réalisent qu’elles n’ont pas grand-chose à se mettre et demandent à Emma de leur payer des fringues les accompagner faire du shopping. Quand soudain, un Inhumain débarque. Un chapitre qui se résume beaucoup à “Kris Anka s’éclate à dessiner des filles stylées et notamment un de ses personnages fétiches : Emma Frost”. Bref : Emmaaaaa <3 bis.

image

  • chapitre #16 : lance la série solo Magneto.
  • chapitre #17 : lors d’un entraînement, il arrive quelque chose de mystérieux à l’une des élèves, tandis qu’un autre fait une énorme erreur.
  • chapitre #18 : les 5 X-men d’origine ont quitté la planète pour aller sauver Jean Grey de son jugement, retour sur leur arrivée quelque semaines auparavant, énième “tu as tué le professeur Xavier”, “mais non c’était pas moi”, “mais si c’était toi”, “mais non c’était le Phénix noir en moi”, “donc c’était toi” etc. Pendant ce temps, Marco Rudy s’éclate sur le découpage et se livre à des expérimentations visuelles rappelant celles de J.H. Williams III sur Batwoman.
  • chapitre #19.NOW : on revient sur toutes les intrigues laissées en suspens, à savoir l’éviction d’un des élèves qui se fait immédiatement repérer par le S.H.I.E.L.D., les petites manigances de Mystique à Madripoor et l’énorme souci des sentinelles qui traquent Cyclops et les siens à chaque fois qu’ils se montrent en ville, en plus d’être de plus en plus perfectionnées.

Dans ce 20e chapitre, comme il l’avait promis à la fin du précédent, Cyclops s’attaque au S.H.I.E.L.D., et plus précisément à Maria Hill, qu’il accuse d’être responsable de toutes ces attaques. Mais les réponses qu’il obtient sont surprenantes à plus d’un titre…

J’avais critiqué le chapitre précédent pour son histoire qui avançait de trois pas de fourmis dans différentes directions, mais celui-ci qui en est la suite directe ne donne pas cette impression, principalement grâce à Maria Hill qui en est le personnage central et unifie les différentes intrigues.

image

Comparer les méthodes des uns et des autres pour arriver à leurs fins est d’ailleurs assez glaçant, tant celles de Mystique semblent à peine plus discutables que celles de Cyclops et Maria Hill. L’objectif de chacun se défend, mais la façon d’y parvenir frôle souvent le terrorisme, quand elle ne verse pas complètement dedans. Je serais curieux de voir la réaction des plus jeunes recrues de Cyclops lorsqu’ils découvriront ce que trament leur aînés et dans quel but ils les ont embrigadés (sauf les Stepford Sisters qui, en tant que mini-Emma, ont de toute façon un sens de la moralité très discutable :D).

Bref, ça fait plaisir de voir l’intrigue redémarrer depuis 2 chapitres, sachant que la dernière fois qu’on avait entendu parler de ces fameuses sentinelles c’était dans les chapitres #10 et #11, soit en… août 2013, ce qui commence à remonter. J’espère qu’elle ne va pas à nouveau ralentir à présent que Jean Grey et les siens ont survécu à son jugement et devraient bientôt réapparaître sur Terre.

Laisser un commentaire